Autoconsommation solaire : Tout savoir sur la prime à l’installation de panneaux photovoltaïques

Découvrez à quelles aides de l’état vous avez droit et recevez votre devis personnalisé gratuit.

Découvrez si vous avez droit à des financements et recevez votre devis personnalisé gratuit.

    Je suis*

    Propriétaire
    Propriétaire

    Locataire
    Locataire



    En soumettant ce formulaire, j’accepte d’être contacté(e) par VECTEUR ENERGIE ou ses représentants, dans le but de recevoir des informations sur les offres et services qu’ils proposent. Ce contact pourra s’effectuer via le numéro de téléphone fourni ci-dessus. Je suis par ailleurs conscient(e) que je peux à tout moment choisir de m’opposer au démarchage téléphonique en m’inscrivant sur la liste BLOCTEL, accessible via le site https://www.bloctel.gouv.fr.

    autoconsommation solaire prime panneau solaire photovoltaique
    Sommaire

    Aides et subventions disponibles pour les panneaux solaires

    Il existe différentes aides et subventions disponibles en France pour encourager l’installation de panneaux solaires sur les bâtiments résidentiels et commerciaux. Voici quelques exemples :

    1. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) : ce crédit d’impôt permet de déduire de ses impôts sur le revenu une partie des dépenses liées à l’installation de panneaux solaires.
    2. L’aide de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) : cette aide est destinée aux propriétaires occupants ou bailleurs qui effectuent des travaux d’amélioration énergétique dans leur logement. Elle peut prendre la forme d’une subvention ou d’un prêt à taux zéro.
    3. Les certificats d’économie d’énergie (CEE) : ces certificats sont délivrés par les fournisseurs d’énergie et peuvent être utilisés pour financer tout ou partie des travaux d’installation de panneaux solaires.
    4. Le Programme Habiter Mieux Sérénité : ce programme de l’ANAH vise à aider les ménages modestes à réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans leur logement, y compris l’installation de panneaux solaires.
    5. Les aides des collectivités locales : certaines collectivités locales proposent des aides financières pour l’installation de panneaux solaires, notamment sous la forme de subventions ou de prêts à taux zéro.
    6. la prime autoconsommation :La prime à l’autoconsommation photovoltaïque est une aide financière proposée en France pour encourager l’installation de panneaux solaires permettant la production d’électricité pour sa propre consommation.

    La prime autoconsommation : tout comprendre

    La prime autoconsommation est destinée aux particuliers, entreprises, agriculteurs et collectivités locales qui souhaitent produire et consommer leur propre énergie solaire.

    Le montant de la prime à l’autoconsommation photovoltaïque dépend de la puissance de l’installation photovoltaïque installée et peut varier selon les régions. Le dispositif permet une aide de 390€/kWc installé, avec un plafond de 3 900€ pour les particuliers et les entreprises. Pour les agriculteurs et les collectivités locales, le plafond est porté respectivement à 20 000€ et 40 000€.

    Cette prime à l’autoconsommation photovoltaïque est cumulable avec d’autres aides et subventions pour l’installation de panneaux solaires, telles que le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) ou les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

     

    La vente du surplus d’électricité

    Lorsque vous installez des panneaux solaires sur votre toit ou sur une pergola, vous pouvez produire de l’électricité en utilisant l’énergie solaire. Si vous ne consommez pas toute cette électricité, vous pouvez la revendre à un fournisseur d’énergie pour qu’elle soit ré-injectée dans le réseau électrique.

    Le dispositif de la vente du surplus d’électricité produit par les panneaux solaires est appelé l’autoconsommation avec vente de surplus. Cette option permet à l’utilisateur de consommer en premier lieu l’électricité produite par les panneaux solaires pour couvrir ses besoins en énergie, et de vendre le surplus d’électricité produite.

    La prime à l’autoconsommation photovoltaïque est une aide financière proposée en France pour encourager les particuliers, entreprises, agriculteurs et collectivités locales à installer des panneaux solaires pour leur propre consommation d’électricité. Cette prime est destinée à encourager l’autoconsommation de l’électricité produite par les panneaux solaires, plutôt que de la vendre à un fournisseur d’électricité.

    Le montant de la prime dépend de la puissance de l’installation photovoltaïque installée, et peut varier selon les régions. Pour bénéficier de la prime, l’installation doit être en autoconsommation totale ou partielle, c’est-à-dire que l’utilisateur doit consommer une partie de l’électricité produite par les panneaux solaires. La prime à l’autoconsommation est également cumulable avec la vente du surplus d’électricité.

    Les conditions de raccordement au réseau

    Pour pouvoir revendre l’électricité produite par vos panneaux solaires, vous devez les raccorder au réseau électrique. Le raccordement de votre installation photovoltaïque au réseau électrique doit respecter certaines conditions techniques et administratives pour être autorisé.

    Voici les principales conditions de raccordement au réseau électrique :

    1. Demande de raccordement : vous devez remplir un dossier de demande de raccordement auprès du gestionnaire de réseau (Enedis ou GRDF selon les cas) et respecter les conditions fixées par le contrat de raccordement.
    2. Conformité de l’installation : l’installation photovoltaïque doit respecter les normes techniques et de sécurité en vigueur, notamment les normes NF C15-100 et NF C14-100.
    3. Protection électrique : l’installation doit être équipée de dispositifs de protection contre les surtensions, les surintensités et les défauts d’isolement.
    4. Comptage : l’installation doit être équipée d’un compteur électrique de production permettant de mesurer la quantité d’électricité produite.
    5. Certificat Consuel : l’installation doit être certifiée conforme par le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité (Consuel).
    6. Respect des tarifs réglementés : si vous souhaitez bénéficier des tarifs de rachat réglementés, vous devez respecter les conditions de raccordement et de production d’électricité fixées par les pouvoirs publics.

    Bon à savoir: le raccordement au réseau électrique peut prendre plusieurs mois et que des frais peuvent être facturés pour les travaux de raccordement et les modifications du réseau électrique nécessaires. Veillez donc à bien vous renseigner auprès d’un professionnel comme Vecteur Energie par exemple et de prendre en compte ces coûts dans votre budget.

     

    Les tarifs de vente de l’électricité produite

    En France, les tarifs de vente de l’électricité produite par les panneaux solaires sont réglementés et fixés par les pouvoirs publics. Les tarifs dépendent de plusieurs critères, tels que la puissance de l’installation photovoltaïque, le type de panneaux solaires utilisés, et la date d’installation.

    Actuellement, le tarif de vente de l’électricité produite par les panneaux solaires varie en fonction du mode de vente choisi : vente totale ou vente avec autoconsommation.

    Pour la vente totale, c’est-à-dire la revente intégrale de l’électricité produite, le tarif de rachat est fixé à 10,23 centimes d’euro/kWh pour une installation de moins de 9 kWc, et à 6,66 centimes d’euro/kWh pour une installation de plus de 9 kWc.

    Pour la vente avec autoconsommation, c’est-à-dire la vente du surplus d’électricité produite après autoconsommation, le tarif de rachat est fixé à 10,23 centimes d’euro/kWh pour une installation de moins de 100 kWc, et à 6,69 centimes d’euro/kWh pour une installation de plus de 100 kWc.

    Attention: notez bien que ces tarifs de vente sont soumis à des évolutions régulières et peuvent être modifiés par les pouvoirs publics en fonction de l’évolution du marché et des politiques énergétiques. Renseignez-vous auprès d’un professionnel pour obtenir les tarifs de vente en vigueur au moment de l’installation des panneaux solaires.

    2. La prime autoconsommation : comment bénéficier de cette prime ?

    Voici les conditions pour bénéficier de la prime autoconsommation :

    1. Installation photovoltaïque : vous devez installer une installation photovoltaïque d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc (kilowatt-crête).
    2. Autoconsommation : vous devez consommer au moins 30 % de l’électricité produite par votre installation photovoltaïque.
    3. Raccordement : votre installation photovoltaïque doit être raccordée au réseau électrique.
    4. Eligibilité : votre installation doit respecter les critères techniques et administratifs d’éligibilité à la prime, tels que la certification QualiPV, qui garantit la qualité de l’installation.
    5. Démarches : vous devez déposer une demande de prime à l’autoconsommation auprès de l’Agence de Services et de Paiement (ASP) dans les 6 mois suivant la mise en service de votre installation.

    2.1 Les montants de la prime selon la puissance installée

    Voici les montants de la prime à l’autoconsommation en fonction de la puissance de l’installation photovoltaïque installée, pour une autoconsommation supérieure à 30% :

    • Pour une installation photovoltaïque d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc (kilowatt-crête) :
      • 390 euros/kWc pour un taux d’autoconsommation supérieur à 45%
      • 300 euros/kWc pour un taux d’autoconsommation compris entre 30% et 45%
    • Pour une installation photovoltaïque d’une puissance supérieure à 3 kWc et inférieure ou égale à 9 kWc :
      • 300 euros/kWc pour un taux d’autoconsommation supérieur à 45%
      • 230 euros/kWc pour un taux d’autoconsommation compris entre 30% et 45%
    • Pour une installation photovoltaïque d’une puissance supérieure à 9 kWc et inférieure ou égale à 36 kWc :
      • 200 euros/kWc pour un taux d’autoconsommation supérieur à 45%
      • 150 euros/kWc pour un taux d’autoconsommation compris entre 30% et 45%

    Attention : Ces montants sont susceptibles d’évoluer selon les politiques publiques en vigueur et ne sont donnés qu’à titre indicatif. Ne prenez pas cet article comme une information 100% fiable au moment où vous le lisez. Renseignez-vous bien au moment de prendre votre décision ou faites appel à Vecteur Energie.

    L’obligation d’achat de la production d’électricité

    Il s’agit d’une disposition réglementaire qui impose aux fournisseurs d’électricité de racheter l’électricité produite par les installations de production d’énergies renouvelables, telles que les installations photovoltaïques, à un prix fixé par l’Etat.

    En France, cette obligation d’achat est encadrée par un dispositif appelé « tarif d’achat », qui permet aux particuliers et aux professionnels de vendre l’électricité produite par leur installation photovoltaïque à EDF ou à un autre fournisseur d’électricité, à un prix garanti pendant une durée déterminée.

    Le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque varie en fonction de la puissance de l’installation et de la date de mise en service. Le tarif est généralement révisé tous les trimestres pour tenir compte de l’évolution des coûts de production et de l’évolution du marché.

    Bon à savoir: le tarif d’achat est différent de la prime à l’autoconsommation. La prime à l’autoconsommation est une aide financière destinée à encourager les particuliers à consommer leur propre électricité produite par leur installation photovoltaïque. En revanche, le tarif d’achat permet aux propriétaires d’installation photovoltaïque de vendre leur surplus d’électricité produite au réseau électrique.

    Les démarches à réaliser pour bénéficier de la prime

    1. Vérifiez que votre installation photovoltaïque est éligible à la prime à l’autoconsommation. Pour cela, votre installation doit respecter certaines conditions techniques et environnementales, et notamment être installée en France métropolitaine.
    2. Vérifiez que vous remplissez les conditions d’attribution de la prime, notamment le taux d’autoconsommation de l’électricité produite.
    3. Déposez votre demande de prime auprès de l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Cette demande doit être effectuée dans un délai de 12 mois maximum suivant la mise en service de votre installation photovoltaïque.
    4. Joignez à votre demande les documents justificatifs nécessaires, tels que le formulaire de demande de prime, une copie de la facture d’achat de l’installation photovoltaïque, une attestation de conformité de l’installation, etc.
    5. Attendez la réponse de l’ASP. Si votre demande est acceptée, vous recevrez une notification de l’ASP vous indiquant le montant de la prime à laquelle vous avez droit et les modalités de versement.

    Avantages de l’autoconsommation avec panneaux solaires

    Réduction de la facture d’électricité

    En produisant votre propre électricité, vous pouvez réduire significativement votre facture d’électricité. En effet, vous pouvez consommer l’électricité produite par votre installation photovoltaïque au lieu d’acheter de l’électricité auprès d’un fournisseur d’électricité.

    Réduction de la dépendance énergétique

    En produisant votre propre électricité, vous réduisez votre dépendance aux énergies fossiles et aux fournisseurs d’électricité. Vous contribuez ainsi à la transition énergétique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

    Protection contre les hausses de prix de l’électricité

    En produisant votre propre électricité, vous êtes protégé contre les hausses de prix de l’électricité. En effet, le coût de production de l’électricité solaire est stable et prévisible à long terme.

    Valorisation de votre patrimoine immobilier

    Une installation photovoltaïque peut valoriser votre patrimoine immobilier et rendre votre habitation plus attractive sur le marché immobilier.

    Accès à des aides financières

    L’autoconsommation avec panneaux solaires peut bénéficier d’aides financières telles que la prime à l’autoconsommation ou le crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Ces aides permettent de réduire le coût d’investissement initial de l’installation.

    Obligations liées à l’installation de panneaux solaires pour l’autoconsommation

    Le respect des règles d’urbanisme

    Avant d’installer des panneaux solaires, il est important de vérifier que votre projet est conforme aux règles d’urbanisme de votre commune. Les règles peuvent varier en fonction de la localisation de votre habitation et de la taille de votre installation.

    La conformité aux normes techniques

    Les installations photovoltaïques doivent être conformes aux normes techniques en vigueur pour garantir leur sécurité et leur performance. Ces normes concernent notamment le raccordement au réseau électrique, la protection des personnes et des biens, et la qualité des équipements.

    La souscription d’une assurance responsabilité civile

    L’installation de panneaux solaires peut engendrer des risques de dommages pour les personnes et les biens. Il est donc recommandé de souscrire une assurance responsabilité civile pour couvrir ces risques.

    La déclaration de l’installation

    Vous devez déclarer l’installation photovoltaïque à votre assureur, à votre gestionnaire de réseau électrique et à votre mairie. Cette déclaration permet notamment de s’assurer que l’installation respecte les règles d’urbanisme et de sécurité en vigueur.

    La mise en conformité en cas de modification de l’installation

    Si vous modifiez votre installation photovoltaïque, vous devez vous assurer que ces modifications sont conformes aux normes techniques en vigueur et que votre installation reste conforme aux règles d’urbanisme.

    Découvrez à quelles aides vous avez droit. Remplissez ce formulaire en 30 secondes sans quitter cette page.

      Je suis*

      Propriétaire
      Propriétaire

      Locataire
      Locataire



      En soumettant ce formulaire, j’accepte d’être contacté(e) par VECTEUR ENERGIE ou ses représentants, dans le but de recevoir des informations sur les offres et services qu’ils proposent. Ce contact pourra s’effectuer via le numéro de téléphone fourni ci-dessus. Je suis par ailleurs conscient(e) que je peux à tout moment choisir de m’opposer au démarchage téléphonique en m’inscrivant sur la liste BLOCTEL, accessible via le site https://www.bloctel.gouv.fr.

      Ça vous dirait de découvrir à quelles aides vous avez droit?

        Je suis*

        Propriétaire
        Propriétaire

        Locataire
        Locataire



        En soumettant ce formulaire, j’accepte d’être contacté(e) par VECTEUR ENERGIE ou ses représentants, dans le but de recevoir des informations sur les offres et services qu’ils proposent. Ce contact pourra s’effectuer via le numéro de téléphone fourni ci-dessus. Je suis par ailleurs conscient(e) que je peux à tout moment choisir de m’opposer au démarchage téléphonique en m’inscrivant sur la liste BLOCTEL, accessible via le site https://www.bloctel.gouv.fr.