Augmentation du prix de l’électricité en 2023 : informations et prévisions

Augmentation du prix de l'électricité facture electrique calcul

Une augmentation significative des prix de l’électricité en France pourrait marquer l’année 2023. Cette évolution aura un impact direct sur les consommateurs et les entreprises qui devront s’adapter à cette nouvelle réalité. Après nos différentes recherches, nous vous fournissons les raisons de cette augmentation, les conséquences pour les consommateurs et les différentes mesures mises en place par l’Etat pour faire face à cette situation.

Augmentation de l’électricité en 2022

L’évolution du prix de l’électricité en France en 2022 est due à deux facteurs :

  • L’augmentation du prix du gaz sur le marché international
  • Et la faible production du parc nucléaire.

Ce qui a ainsi conduit à des importations coûteuses. Alors, le Tarif Réglementé de l’électricité pour les petits consommateurs aurait dû augmenter de 35%. Mais, le gouvernement a bloqué la hausse à 4% et plafonnera la hausse des prix de l’électricité. Mais, les entreprises peuvent négocier les contrats en offre de marché annuellement. Mais, la fluctuation des prix sur le marché a créé des problèmes pour certains clients. Ceux-ci ont alors réclamé des baisses de tarifs.

Augmentation de l’électricité en 2023

Pour l’année 2023, le gouvernement a reconduit pour la deuxième fois le bouclier tarifaire. Cette mesure est mise en place en 2021 pour pallier la hausse des prix de l’énergie. La prolongation a été annoncée dans la loi de finances pour 2023 et elle s’étendra jusqu’au 30 juin. Aussi, les Tarifs Réglementés de Vente (TRV) de l’électricité sont rentrés en le 1er février. Notons que l’augmentation des prix de l’électricité est limitée à 15 % à partir du 1er février. Cette limitation est supérieure à celle de 2022 et concerne tous les ménages, les petites entreprises et les communes. Sans le bouclier tarifaire, cela serait respectivement de 200 € et 180 €.

Lire  Panneaux solaires: voici 4 erreurs à éviter absolument pour une efficacité solaire optimale

Pourquoi une augmentation de l’électricité en 2023 ?

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié une étude en février 2023. Cette étude analyse l’évolution du tarif de vente de l’électricité depuis 2021. La reprise économique qui a suivi la pandémie de Covid-19 a entraîné une augmentation de la demande de matières premières et d’énergie et une hausse des prix de l’électricité et du gaz. L’arrêt des réacteurs nucléaires et les tensions autour du gazoduc Nord Stream 2 ont réduit l’offre d’électricité sur le marché en France.

  • Pour les particuliers: les clients particuliers peuvent s’attendre à une hausse moyenne de 20 € par mois sur leur facture d’électricité en 2023. Par contre, elle serait de 180 € sans le soutien du bouclier tarifaire. Cependant, la hausse variera selon le type de contrat, la consommation et le fournisseur d’électricité de chaque ménage. Par contre, la limitation de la hausse des Tarifs Réglementés de Vente (TRV) est de 15% TTC en moyenne, pour ceux-ci.
  • Pour les entreprises: à ce niveau, nous avons observé également une limitation de la hausse des tarifs réglementés d’électricité. Les fournisseurs d’électricité prévoient ainsi une hausse moyenne des prix de vente de l’électricité aux clients professionnels de 84% en 2023.

Comment va évoluer le prix de l’électricité en 2024 ?

La Commission de régulation de l’énergie prévoit une augmentation annuelle de 1,4% du tarif réglementé de l’électricité pour la période 2021-2024. Ce qui pourrait représenter une hausse de 50 euros par an du prix de l’électricité pour les consommateurs. Aussi, le gouvernement prévoit d’augmenter l’accise de l’électricité de 1€/MWh à 32,0625€/MWh d’ici le 31 janvier 2024. Cela se traduirait par une évolution du prix du kWh HT, passant de 17,18 à 20,38 centimes HT, soit une augmentation de 18,5%.

  • Pour les particuliers:  une augmentation du prix du kwh s’observera. Par ailleurs, une aide d’un budget estimé à 200 € est également prévue pour les Français se chauffant au fioul ou au bois. Toutefois, l’option tarifaire dépend du fournisseur d’électricité et de l’offre du prix.
  • Pour les entreprises: en tant qu’entreprises, si vous avez souscrit aux offres prix bloqués, vous ne connaitrez pas de hausse du prix de l’électricité. Ce qui vous empêche de bénéficier aux tarifs réglementes de vente de l’électricité. Notez que ces offres vous avantagent que si votre budget estimé est inférieur ou égal à celui du tarif réglementé d’électricité. Ainsi, vous économisez si cela était inférieur.
Lire  MaPrimeRénov’ Bleu  : pour les revenus très modestes

Qui a droit au bouclier tarifaire électricité ?

Le bouclier tarifaire électricité coûte 45 milliards d’euros. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a affirmé que l’absence de ce dispositif aurait entraîné une augmentation tarifaire d’environ 45% pour les ménages cette année. Il vise à soutenir le pouvoir d’achat des ménages face à la flambée des prix de l’énergie. En 2023, ce dispositif avait été étendu aux TPE de puissance souscrite d’au moins 36 kVa. Par contre, les entreprises n’ont pas besoin d’aide puisque le plan tarifaire a connu une baisse. Cependant, la situation sera réexaminée à l’automne. Le budget estimé économisé par cette offre de prix bloqués et réglementés de vente d’électricité a été applaudi, avant les hausses de prix.

Quel est le plus économique, le gaz ou l’électricité en 2023 ?

En 2023, les tarifs réglementés d’EDF pour l’électricité sont de 0,1740€ TTC en option Base, de 0,1470€ TTC en Heures Creuses et de 0,1841€ TTC en Heures Pleines. Tandis que, les tarifs réglementés d’ENGIE pour le gaz naturel sont de 0,1284€ TTC pour les petits consommateurs et de 0,1036€ TTC pour les gros consommateurs. Ainsi, le chauffage électrique est plus cher que le chauffage au gaz naturel pour les gros consommateurs. Cette tendance historique se confirme, comme en 2013 où le prix d’électricité était deux fois plus cher que le prix du gaz naturel.

Quand le prix de l’électricité va baisser ?

La hausse des prix de l’électricité, due en grande partie à la guerre entre l’Ukraine et la Russie, ne semble pas connaître une baisse au printemps. Bien que le coût de certaines énergies en France semble légèrement baisser en février, il faut attendre plusieurs mois pour constater les répercussions. De plus, la récente réapparition du coronavirus en Chine a contraint le pays à abandonner sa politique « zéro Covid », ce qui pourrait relancer la demande de gaz. D’après l’Insee, le tarif réglementé augmentera de 16 % pour les ménages et de 84 % pour les entreprises en 2023. Ce qui aura un impact direct sur les ménages les plus modestes.

DERNIERS ARTICLES

Ça vous dirait de découvrir à quelles aides vous avez droit?

    Je suis*

    Propriétaire
    Propriétaire

    Locataire
    Locataire



    En soumettant ce formulaire, j’accepte d’être contacté(e) par VECTEUR ENERGIE ou ses représentants, dans le but de recevoir des informations sur les offres et services qu’ils proposent. Ce contact pourra s’effectuer via le numéro de téléphone fourni ci-dessus. Je suis par ailleurs conscient(e) que je peux à tout moment choisir de m’opposer au démarchage téléphonique en m’inscrivant sur la liste BLOCTEL, accessible via le site https://www.bloctel.gouv.fr.