12 astuces infaillibles pour choisir votre chauffe-eau thermodynamique !

12 astuces infaillibles pour choisir votre chauffe-eau thermodynamique

Vous cherchez à investir dans un chauffe-eau thermodynamique, mais vous vous sentez dépassé par le large éventail de choix disponibles ? Pas de panique ! Notre article est là pour vous accompagner pas à pas dans cette décision importante. Nous vous fournirons des conseils avisés pour vous aider à choisir le modèle idéal. 

Le chauffe-eau thermodynamique est aujourd’hui l’une des solutions les plus respectueuses de l’environnement et économiques pour produire de l’eau chaude sanitaire. Cependant, choisir le bon modèle nécessite de prendre en compte plusieurs critères essentiels. 

De la puissance nécessaire aux caractéristiques spécifiques de votre habitation en passant par votre budget, nous passerons en revue tous les aspects à considérer. Préparez-vous à approfondir vos connaissances sur cette technologie de pointe et soyez assuré de faire un achat réfléchi et durable !

Bien comprendre vos besoins en eau chaude

Évaluer votre consommation journalière

Avant de vous lancer dans le choix d’un chauffe-eau thermodynamique, il est crucial d’évaluer avec précision vos besoins quotidiens en eau chaude. Cette étape est essentielle pour déterminer la puissance nécessaire et ainsi sélectionner le modèle le plus adapté à vos besoins spécifiques. 

Prenez le temps de dresser la liste de toutes les utilisations d’eau chaude dans votre quotidien : douches, bains, vaisselle, lessive, etc. Tenez également compte du nombre de personnes dans votre foyer et estimez les quantités d’eau consommées pour chaque activité. N’hésitez pas à utiliser un chronomètre pour calculer la durée moyenne d’une douche, par exemple.

Anticiper vos besoins futurs

Envisagez-vous des changements dans votre mode de vie à venir, tels que l’arrivée d’un nouvel enfant ou des travaux d’agrandissement ? Il est judicieux de prendre ces éventualités en compte dès maintenant lors du choix de votre chauffe-eau. 

Optez pour un modèle suffisamment dimensionné pour répondre à vos besoins futurs afin d’éviter de devoir le remplacer prématurément par un modèle plus puissant, ce qui entraînerait des coûts supplémentaires.

Estimez l’espace nécessaire disponible

Localiser et trouver et l’emplacement idéal

Comme les chauffe-eau thermodynamiques sont généralement plus volumineux que les modèles traditionnels, il est essentiel de choisir un emplacement adéquat pour leur installation. Les pièces telles que la buanderie, la cave ou le garage sont souvent les plus adaptées, à condition qu’elles soient suffisamment spacieuses, sèches et bien ventilées. 

Assurez-vous que l’appareil soit facilement accessible, sans aucun obstacle qui entraverait la maintenance. Référez-vous aux recommandations du fabricant pour déterminer les dégagements nécessaires autour de l’appareil.

Prendre les mesures et dimensions exactes

Une fois que vous avez sélectionné l’emplacement, prenez les mesures précises à l’aide d’un mètre-ruban. Mesurez la longueur, la largeur et la hauteur de l’espace disponible. N’oubliez pas d’ajouter les espaces nécessaires pour la ventilation et l’entretien, généralement d’au moins 50 cm sur les côtés et au-dessus de l’appareil. 

Ces mesures vous aideront à déterminer l’encombrement total requis et à choisir un modèle compact et adapté à votre espace.

Comparer les performances énergétiques sur le long terme

Considérer la classe énergétique

Les chauffe-eau thermodynamiques sont classés en fonction de leur performance énergétique, sur une échelle allant de A+++ à D, similaire à celle des appareils électroménagers. Opter pour des modèles avec une classe énergétique élevée (A+++ ou A++) peut représenter un investissement initial plus élevé, mais cela se traduira par des économies significatives sur vos factures d’électricité à long terme.

Lire  5 avantages à isoler son logement

Analyser les coefficients de performance

Pour comparer efficacement les différents modèles, il est essentiel de se concentrer sur deux coefficients de performance clés : le COP (coefficient de performance) et le COP d’appoint. En général, des valeurs élevées de ces coefficients indiquent une meilleure performance et une plus grande efficacité énergétique. 

Le COP mesure l’efficacité de la pompe à chaleur dans des conditions idéales de température extérieure (entre 7 et 15°C), tandis que le COP d’appoint évalue les performances lorsque des résistances électriques supplémentaires sont nécessaires, notamment en cas de températures extrêmes.

Ne négligez pas le critère acoustique

L’isolation phonique, une donnée cruciale à considérer

Bien que les chauffe-eau thermodynamiques soient généralement plus silencieux que les modèles conventionnels, leur pompe à chaleur peut produire un certain niveau sonore pendant son fonctionnement. L’isolation phonique devient donc un critère important à prendre en compte, surtout si vous envisagez d’installer l’appareil dans une pièce adjacente aux chambres. Assurez-vous de vous renseigner sur le niveau de pression acoustique exprimé en décibels dB(A).

Explorez le mode « Nuit » pour réduire les nuisances

De nombreuses références haut de gamme proposent désormais un mode « Nuit » conçu pour diminuer considérablement les émissions sonores pendant les heures de sommeil. Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante si vous accordez une grande importance à la discrétion dans votre foyer.

Comparez les technologies de chauffe-eau thermodynamique

Chauffe-eau thermodynamique à air extrait

Ce type de chauffe-eau tire les calories nécessaires de l’air ambiant. Il est idéal pour les habitations bien isolées et suffisamment spacieuses. Son installation est généralement simple et peu coûteuse. Cependant, dans les espaces trop confinés, il peut entraîner des problèmes de condensation. De plus, ses performances peuvent diminuer par temps très froid (inférieur à -5°C).

Chauffe-eau thermodynamique à air extrait/pulsé

Ces modèles plus avancés peuvent capter les calories à la fois de l’air ambiant et de l’air extérieur pulsé à travers des conduits spécifiques. Ils offrent ainsi de meilleures performances, quelles que soient les conditions extérieures, mais leur prix est légèrement plus élevé. Il est important de prendre en compte leur encombrement plus important lors du choix.

Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait/eau glycolée

Les systèmes haut de gamme de ce type aspirent les calories à la fois de l’air ambiant et d’un fluide caloporteur (eau glycolée), circulant dans des capteurs extérieurs ou enterrés. Bien que très performants et durables, ces systèmes sont les plus coûteux à l’achat et à l’installation en raison de leur complexité.

Le choix du ballon de stockage adéquat

La contenance idéale pour votre foyer

Il est crucial de dimensionner soigneusement la contenance du ballon de stockage, où l’eau est réchauffée et conservée, en fonction de la taille du logement et du nombre d’occupants. Il est généralement recommandé de choisir une capacité suffisante pour répondre confortablement à vos besoins quotidiens en eau chaude, afin d’éviter les désagréments de manquer d’eau chaude lors des périodes de forte consommation.

Ballon en acier ou en inox ?

Le réservoir du ballon est disponible dans deux matériaux distincts : l’acier émaillé ou l’acier inoxydable. L’acier inoxydable, bien que plus onéreux, présente l’avantage d’une durée de vie accrue (15 à 20 ans contre 10 ans pour l’acier émaillé) et d’une meilleure résistance aux phénomènes de corrosion. Il est donc important d’évaluer le supplément de prix à investir selon votre budget et vos préférences

Lire  Comment construire une maison autosuffisante ?

.

Choisir des équipements fiables et bien dimensionnés

La cuve tampon, une option judicieuse

De nombreux modèles haut de gamme intègrent désormais une cuve tampon supplémentaire pour plus de confort. Cette cuve permet de stocker un surplus d’eau chaude, ce qui est idéal lors des pics de consommation. Elle est particulièrement recommandée pour les familles nombreuses, facilitant ainsi la gestion des besoins en eau chaude même en cas d’utilisation simultanée.

Misez sur une marque réputée

Quel que soit votre budget, privilégiez les équipementiers bénéficiant d’une solide réputation sur le marché. Leurs chauffe-eau thermodynamiques sont généralement mieux conçus, plus fiables, et bénéficient d’un service après-vente efficace ainsi que de pièces détachées facilement disponibles. Parmi les marques de référence, on peut citer Atlantic, De Dietrich, Chaffoteaux, Thermor ou encore Saunier Duval.

Intégrez le coût global sur le long terme

Achat, installation et consommation

Bien que le prix d’achat initial d’un chauffe-eau thermodynamique soit généralement plus élevé qu’un modèle classique, il est essentiel de ne pas se limiter à ce seul critère. Il est nécessaire de prendre en compte les coûts d’installation, tels que les frais liés aux évacuations, à la ventilation, au raccordement électrique, etc. 

De plus, il est important de considérer les économies réalisées sur votre consommation énergétique annuelle pendant toute la durée de vie de l’appareil. Cette approche globale vous permettra d’apprécier pleinement l’avantage économique réel de cette technologie écologique et durable.

Les aides financières à ne pas négliger

Pour réduire votre investissement initial, il est recommandé de vous informer sur les aides gouvernementales disponibles, telles que les crédits d’impôts, l’éco-prêt à taux zéro ou encore les subventions locales. 

De nombreux dispositifs encouragent la transition écologique dans l’habitat en offrant des incitations financières pour l’installation de chauffe-eau thermodynamiques. N’oubliez pas de vérifier les conditions d’éligibilité et les délais à respecter pour bénéficier de ces aides.

Anticipez les futures évolutions réglementaires

La fin programmée des chauffe-eau électriques

Dans le cadre de la transition énergétique, la réglementation environnementale se durcit progressivement concernant les systèmes de production d’eau chaude sanitaire. Les chauffe-eau électriques classiques, connus pour leur forte consommation énergétique, seront totalement interdits à l’installation dans les bâtiments neufs à partir de 2025 en France. De même, pour les logements existants, leur remplacement sera obligatoire au plus tard en 2035.

L’obligation de remplacer les anciens modèles

Par ailleurs, les anciens chauffe-eau thermodynamiques basse consommation, dont la performance est supérieure à 100 kWh/m²/an, devront également être remplacés par des modèles encore plus performants. Un calendrier précis sera établi à l’horizon 2025-2030. Il est donc crucial de prendre en compte ces évolutions réglementaires avant d’investir dans un nouveau chauffe-eau thermodynamique.

Inspectez les conditions d’installation

Facilité d’accès et d’entretien

Avant de faire votre choix parmi les différents modèles disponibles, assurez-vous de la facilité d’accès à l’emplacement choisi pour l’installation. Certains chauffe-eau thermodynamiques, en raison de leur taille importante, peuvent être difficiles à transporter dans des espaces restreints tels que des caves ou des passages étroits. Prévoyez également les dégagements nécessaires autour de l’appareil pour faciliter les opérations de maintenance régulières et les éventuelles réparations.

Lire  Poêle à granulés : le Guide 2023

Contraintes liées à l’environnement

En fonction de la technologie choisie (air ambiant, air pulsé ou eau glycolée), des contraintes d’installation spécifiques peuvent s’appliquer. Il est important de prendre en compte des éléments tels que la présence d’une bouche d’aération extérieure, la capacité du local à assurer un renouvellement d’air adéquat, ou encore la possibilité d’enterrer des capteurs pour le circuit de calories. Assurez-vous de bien vous renseigner sur ces aspects avant de finaliser votre achat.

Moduler la puissance au plus juste

Choisir la bonne plage de puissance

La plupart des chauffe-eau thermodynamiques récents offrent la possibilité de sélectionner précisément leur puissance calorifique dans une plage déterminée, par paliers successifs. Cette fonctionnalité permet d’ajuster au plus près la puissance nécessaire à vos besoins, évitant ainsi les surdimensionnements inutiles et améliorant les performances globales.

Trouver le bon équilibre puissance/capacité

Au-delà de la puissance seule, il est essentiel d’examiner la combinaison « puissance de chauffe / capacité de stockage ». Un chauffe-eau très puissant mais avec un petit ballon risque de multiplier les cycles de chauffe, ce qui peut réduire sa durée de vie. À l’inverse, une grande capacité avec une puissance limitée peut être insuffisante lors de pics de consommation. L’objectif est de trouver le juste équilibre en fonction de vos besoins spécifiques.

Profitez des aides et primes énergie

Les coups de pouce financiers

Bien que l’achat initial d’un chauffe-eau thermodynamique représente un certain investissement, de nombreuses aides financières sont disponibles pour alléger cette dépense. Propriétaires ou locataires, particuliers ou professionnels, peuvent bénéficier d’aides attractives des pouvoirs publics, des collectivités locales ou des fournisseurs d’énergie.

Crédits d’impôt, primes, certificats d’économie d’énergie

Parmi les principales aides existantes, on peut citer les crédits d’impôt pouvant atteindre 30% du coût des travaux, les primes énergie versées par certaines régions, départements ou communes, ou encore la valorisation des certificats d’économie d’énergie (CEE) auprès des fournisseurs. Ces différents mécanismes cumulables rendent l’acquisition d’un chauffe-eau thermodynamique nettement plus abordable.

La clé est de bien vous renseigner en amont sur les conditions d’éligibilité et délais à respecter. Les professionnels agréés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) sauront vous guider dans ces démarches.

Conclusion

Vous voilà désormais paré pour dénicher le chauffe-eau thermodynamique idéal ! Grâce à ces différents conseils avisés, vous saurez analyser méthodiquement tous les critères déterminants : vos besoins en eau chaude, l’emplacement disponible, les performances énergétiques, le niveau sonore, les technologies proposées et bien d’autres facettes encore. 

Prenez le temps de bien définir vos priorités, de comparer rigoureusement les différents modèles et fournisseurs, en ayant toujours une vision d’ensemble sur le coût global. Cet investissement réfléchi et durable vous permettra d’allier un confort optimal à de substantielles économies, tout en réduisant votre empreinte écologique. L’avenir de votre habitat se prépare dès aujourd’hui !

DERNIERS ARTICLES

Ça vous dirait de découvrir à quelles aides vous avez droit?

    Je suis*

    Propriétaire
    Propriétaire

    Locataire
    Locataire



    En soumettant ce formulaire, j’accepte d’être contacté(e) par VECTEUR ENERGIE ou ses représentants, dans le but de recevoir des informations sur les offres et services qu’ils proposent. Ce contact pourra s’effectuer via le numéro de téléphone fourni ci-dessus. Je suis par ailleurs conscient(e) que je peux à tout moment choisir de m’opposer au démarchage téléphonique en m’inscrivant sur la liste BLOCTEL, accessible via le site https://www.bloctel.gouv.fr.